Etats généraux du livre : appel à contributions

Comment enlever les obstacles à la production et à la diffusion du livre en langue française ? Comment améliorer l’accès du public au livre et à la lecture ? Les Etats généraux du livre invitent tous les maillons de la chaine du livre à déposer leurs propositions d’ici la mi-mai. 

La Fédération Wallonie Bruxelles, aux côtés de la France, du Québec, de la Cote d’Ivoire, de la Guinée et du pays hôte la Tunisie, sont au gouvernail des Etats généraux du livre, qui devraient normalement se tenir à l'automne à Tunis.

Initiés par le Ministère de la Culture français, les Etats généraux du livre font partie du Plan pour la langue française et le plurilinguisme voulu par le Président Emmanuel Macron. Ces Etats généraux ont pour objectif d’améliorer la production et la circulation du livre francophone, notamment en conscientisant à notre richesse littéraire et en saisissant les opportunités du numérique pour le livre.

Auteurs, autrices, éditeurs, éditrices, diffuseurs, distributeurs, libraires, bibliothécaires, acteurs du numérique, associations, syndicats, institutions : tout le secteur du livre peut apporter sa pierre à la construction des nouvelles routes pour le livre francophone. Ainsi, jusqu’à la mi-mai, vos propositions sont attendues.

Voici quelques unes des questions ouvertes :

  • Comment favoriser la promotion et la circulation des auteurs ?
  • Comment élargir la promotion et la diffusion des livres dans l'espace francophone ?
  • Comment favoriser les relations entre éditeurs, notamment avec les cessions de droits et les coéditions ?

Nouvelles propositions ou réactions à des propositions déposées, c’est ensemble que les futurs du livre en langue française se dessineront. Les Etats généraux du livre devraient, si tout se passe bien, se dérouler les 24 et 25 septembre 2020 à Tunis. Le dépôt, la synthèse et l’adoption de ces propositions auraient lieu dans tous les cas de figure.

Une seule adresse : https://www.lelivreenlanguefrancaise.com/