Booster votre visibilité locale

Compte-rendu de la formation du PILEn « Développer la visibilité locale de sa structure ou de son projet »

04.06.2021

À l’heure des réseaux sociaux et des réunions à distance, les communautés autour des organisations et entreprises dépassent souvent les frontières. Néanmoins, l’objectif d’une stratégie de communication est parfois d’être visible localement. Le PILEn vous propose de revenir sur sa formation pour apprendre à booster sa visibilité locale en tant que professionnel·les du livre. Dispensée en mai dernier, cette matinée était animée par Emilie Danel, formatrice chez Les Branchées et a été prolongée par des coachings individuels en juin.

L’objectif de cette formation : établir un plan d’action concret pour booster votre visibilité. Afin de bien définir votre communication dans sa forme, son contenu et ses canaux, il est primordial d’identifier votre public cible. Pour mieux le cerner, il est utile d’élaborer un ou des personas. 

Dans le domaine du marketing, un persona est un personnage représentatif d'un groupe ou segment cible dans le cadre du développement d’un nouveau produit, service, ou d’une activité prise dans sa globalité. On essaie de l'identifier de la manière la plus détaillée possible (nom, genre, âge, lieu et style de vie, passions et convictions). Dans le cas d'un persona local, il est important de comprendre les lieux de passage de cette personne dans le quartier ou la ville, et d'identifier ses réseaux (en ligne ou hors ligne) afin d'adapter sa stratégie de communication. S’il existe plusieurs services destinés à des publics différents, on peut évidemment distinguer plusieurs personas, dont découleront plusieurs stratégies de communication.

Il est ensuite nécessaire d’identifier votre réseau local. Votre premier réseau est constitué de vos proches, votre famille et vos anciens collègues. Les médias et influenceurs belges, les institutions, partenaires, fournisseurs, distributeurs et le réseau lié au secteur du livre font aussi partie de ce réseau local.

Comment optimiser ses outils en ligne ?

« 97% des consommateurs ont le réflexe Internet pour chercher une entreprise locale », explique Emilie Danel. Il est donc nécessaire d’optimiser votre site : créer ou mettre à jour une page de contact, indiquer votre adresse avec un plan vers Google Maps et les horaires d’ouverture. Des photos récentes et des témoignages positifs donneront envie aux clients de venir. Les entreprises telles que les librairies se sont aussi adaptées à la crise sanitaire en créant un système de click & collect sur leur site. 

Beaucoup de personnes font des recherches rapides directement sur leur smartphone, il faut donc être attentif au référencement de votre site. La navigation sur smartphone doit être fluide et intuitive, en particulier sur la page d’accueil. Dans vos textes ou articles en ligne, leurs titres et les URL, utilisez des mots-clefs qui permettront de vous localiser et d’apparaître sur les moteurs de recherche.

Référencement

Vous avez tous remarqué cette petite fiche qui s’affiche sur le côté droit lors d’une recherche Google : vous pouvez en créer une grâce à Google My Business. Cette fiche résume toutes les informations importantes à propos de votre entreprise. Cela optimise une recherche locale : les résultats de la recherche sont adaptés grâce à la géolocalisation des smartphones et sont disponibles sur Google Maps. Vérifiez bien que la fiche de votre entreprise n’existe pas déjà avant d’en créer une ! 

Exemple du Syndicat des librairies francophone de Belgique

Votre entreprise peut aussi être référencée sur des sites spécifiques à votre secteur. Dans le monde du livre belge, le site de l’ADEB propose un annuaire des éditeurs, Bela recense les auteurs et autrices via « un répertoire de cartes de visite virtuelles », et Bibliothèques.be dispose d’une carte des bibliothèques publiques en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces exemples sont bien évidemment non-exhaustifs. 

L’importance des réseaux sociaux

« Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un bouche-à-oreille virtuel », explique Emilie Danel. Amis, médias ou influenceurs : tout le monde partage son avis en ligne et les internautes font de plus en plus confiance aux commentaires avant de faire un achat. De façon générale, votre réseau local réagit davantage à vos publications lorsque vous montrez l’envers du décor de votre travail : photos de votre librairie ou bibliothèque, de l’équipe et des partenaires qui se réunissent, des formations et événements sur place ou en ligne, etc. Chaque réseau a ses spécificités :

  • Sur Facebook, les groupes locaux en rapport avec votre secteur permettent de valoriser les publications de votre fil d’actualité et faire du réseautage avec des personnes de votre zone géographique. Vous pouvez aussi créer des événements Facebook et y inviter d’autres professionnels.
  • Instagram propose de géolocaliser vos photos, ce qui accroît leur visibilité dans les recherches par lieux. Les hashtags sont également de très bons outils de référencement pour vos stories et posts.
  • LinkedIn est le réseau des professionnels. Vous pouvez y suivre des entreprises locales et réagir à leurs publications en les partageant et les taguant. 

Les campagnes payantes existent aussi sur les réseaux sociaux. Facebook propose notamment de booster une publication et créer une publicité directement sur la plateforme.

Et les stratégies hors ligne ?

À l’ère du numérique, les supports papier restent encore pertinents pour votre visibilité locale. Par exemple, les cartes de visite sont très utiles lors de rencontres et événements littéraires. N’oubliez pas d’y indiquer les liens vers votre site internet et réseaux sociaux. Participer à des événements et rencontres est aussi une bonne façon de gagner en visibilité, faire du réseautage et conclure des partenariats. On pense notamment à la Foire du livre de Bruxelles, le Colloque annuel du PILEn ou encore la Biennale des illustrateurs en France.

 

Quelques semaines plus tard, cette formation a été suivie d’un coaching personnalisé d’une trentaine de minutes. Les participants intéressés y ont développé leurs stratégies locales en fonction de leur entreprise. La démarche a été fortement appréciée par les participants. « C’est une bonne idée de laisser un peu de temps entre la formation et le coaching, cela nous permet de digérer les informations reçues et de réfléchir à des questions très ciblées lors de l'entretien », témoigne une bibliothécaire.

 

Booster votre visibilité locale peut être un bon moyen pour gérer vos différents canaux de communication en tant qu’acteurs et actrices du monde du livre. Nous espérons que le présent compte-rendu vous sera utile. Et nous vous souhaitons beaucoup de plaisir dans la mise en valeur de vos projets.

Les formations du PILEn sont gratuites pour les professionnels et professionnelles du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous vous invitons à découvrir le programme dans l’onglet agenda. Pour tout renseignement ou toute proposition de nouvelles formations, merci de prendre contact avec l’équipe du PILEn via info@pilen.be ou nos réseaux sociaux.