Les 5 finalistes du Prix littéraire Grenades

Lisez-vous les autrices de Fédération Wallonie-Bruxelles

Les Grenades (RTBF) ont lancé, début décembre, leur prix littéraire qui récompensera début 2021 une autrice belge francophone, toutes catégories confondues. Le public était invité à voter pour 5 des 22 livres pré-sélectionnés. Découvrez qui sont les finalistes du Prix littéraire Grenades. 

Les Grenades (RTBF) est un projet qui a pour ambition de donner plus de voix aux femmes dans les médias. Le Prix littéraire Grenades, d’une valeur de 1000 €, est mis en place avec le soutien de la Scam, de la Direction à l’Egalité des chances, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la RTBF culture et Restart, et en collaboration avec le PILEn, dans le cadre de la campagne “Lisez-vous le belge ?”.Il a pour objectif de pallier l’invisibilisation des autrices et rééquilibrer la balance des récompenses octroyées dans le secteur littéraire.
 

Les cinq finalistes du Prix littéraire Grenades

Romans

  • Mathilde Alet, Sexy Summer, publié aux éditions Flammarion : Ce troisième roman de Mathilde Alet, décrit le passage complexe de l’enfance à l’adolescence, d’un quotidien chamboulé où se côtoient violence et humanité. 

  • Alia Cardyn, Mademoiselle Papillon, publié chez Robert Laffont : Deux existences se répondent dans le roman d’Alia Cardyn. La première, fictive, est celle de Gabrielle, une infirmière dans un service de néonatalogie intensive, vidée, à 30 ans, par la brutalité de son travail. L’autre, réelle, est l’histoire de Thérèse Papillon, infirmière qui s’est battue pour sauver des milliers d’enfants mal soignés au sortir de la Première Guerre Mondiale. L’autrice aborde ici avec délicatesse la question du sens et du lien. 

Essais/Philo

  • Fatoumata Fathy Sidibé, La voix d’une rebelle, publié aux éditions Luc Pire : La voix d’une rebelle, c’est la voix d’une femme noire, de culture musulmane, laïque, militante pour les droits humains et féministe. L’autrice, qui a siégé au Parlement bruxellois pendant près de dix ans, y raconte ses divers combats, notamment contre le racisme, les discriminations et l’islamisme. 

  • Fatiha Saidi, Dans la peau d’une femme mendiante, publié aux éditions La boite à Pandore : Fatihi Saidi, femme politique, féministe et engagée, relate dans ce livre une expérience à laquelle elle s’est livrée pour bousculer et inciter à la réflexion : celle de la grande pauvreté et de la mendicité. 

Poésie

  • Lisette Lombé, Brûler, Brûler, Brûler, paru aux éditions L’Iconoclaste : Les mots de Lisette Lombé, artiste puridisciplinaire qui navigue entre textes, performances et collages, dénoncent ici, dans un rythme puissant, le racisme, l’inégalité des genres et bien d’autres injustices. 
     

Verdict le 6 janvier 2021.