Échos de la campagne #LisezVousLeBelge

Semaines 2 & 3

La campagne “Lisez-vous le belge ?”, portée par l’ensemble du secteur du livre et soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles et Wallonie-Bruxelles International, bat son plein et entre aujourd’hui dans sa quatrième semaine. Poursuivant son objectif de promotion et de valorisation du livre belge francophone, de nombreux voix et visages la rejoignent, la relaient, y mettent leurs mots et leurs couleurs. Voici ce qu’on peut retenir des semaines 2 et 3 de la campagne. 
 

Appels à poésie et illustration, découvrez les premières commandes en ligne ! 

Dans le cadre de la campagne, le PILEn, en partenariat avec l’ABDIL et les Midis de la Poésie, et avec le soutien de la Scam, a lancé deux appels aux artistes en Fédération Wallonie-Bruxelles :  l’un pour les poètes et poétesses, l’autre pour les illustrateurs et illustratrices.

Les premières commandes sont magnifiques et sont à découvrir en ligne : merci à Françoise Lison-Leroy, Jérémie Tholomé, Jean-Louis Massot, Soline de Laveleye, Camille Nestor Josie et Serge Delaive pour leurs textes, et à Lisbeth Renardy, Vincent Mathy, Félix Laurent et Marine Schneider pour leurs illustrations.
 

On parle de « Lisez-vous le belge ? » dans les médias

Le relais des médias se poursuit. Aliénor Debrocq dans L’Echo souligne notamment l’objectif de la campagne qui est la revalorisation d’un secteur « fortement touché par le premier confinement ». Le Soir évoque la campagne dans deux articles consacrés à nos partenaires Bela et la Foire du livre. Sur le site de la RTBF, à la rubrique Culture, Xavier Ess met en avant différentes initiatives de la campagne, qui « permettent de se rendre compte de l’étendue de la nébuleuse littéraire dans notre communauté, dans un article très complet. Enfin, la littérature jeunesse est à l’honneur en cette période de fêtes, notamment dans L’Avenir qui présente de jolis coups de cœur belges à l’occasion de notre campagne.

Par ailleurs, côté actualité des prix littéraires, nous nous félicitons, à l’instar de Jean-Claude Vantroyen, dans son « humeur » du 28 novembre 2020 parue dans Le Soir, du « bon travail des éditeurs belges ». C’est une première : trois des cinq auteurs/ autrices nominés pour le prix Rossel sont en effet publiés en Belgique : Aliénor Debrocq et Juan d’Oultremont chez ONLIT, Catherine Barreau chez Weyrich. Nous félicitons également Kenan Görgün et Stéphane Malandrin, qui complètent cette liste des finalistes pour le prix Rossel annoncé le 10 décembre. 

Et comment ne pas citer Caroline Lamarche, lauréate du Prix quinquennal de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui évoque la campagne dans un entretien avec Laurence Bertels pour La Libre : « Le territoire où s’enracine mon écriture, c’est ici. On est une communauté. On a des atouts culturels qui ne sont pas ceux de Paris. Il est temps d’en prendre conscience ». Retrouvez l’ensemble des lauréats des prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur le site d’Objectif Plumes
 

De nouveaux partenariats…

Les partenaires de la campagne sont nombreux et leur enthousiasme est contagieux. Cinq nouveaux partenaires rejoignent notre initiative : 

  • trois lieux qui font vivre et connaître le livre de création ou de patrimoine. Merci au Wolf, à la KBR (Bibliothèque royale de Belgique), et au Comptoir asbl pour leur dynamisme !
  • un nouveau partenariat média : c’est officiel en effet, le journal Le Soir vient soutenir précieusement la campagne, via notamment la mise à disposition d’espaces publicitaires dans son édition papier et en ligne. 
  • le nouveau prix littéraire des Grenades avec le soutien de la Scam pour pallier l’invisibilisation des autrices et rééquilibrer la balance des récompenses octroyées dans le secteur littéraire. Le 10 décembre, vingt-deux livres d’autrices belges francophones parus en 2020 seront présentés au public qui en présélectionnera cinq. Un jury se réunira ensuite pour en choisir un, annoncé début janvier 2022. 
     

… et d’autres toujours aussi dynamiques

Le PILEn tient à remercier l’ensemble des partenaires pour leur implication dans la campagne : les relais et contenus créés pour l’occasion sont nombreux. Parmi ces multiples initiatives, en voici quelques-unes à découvrir : 

La Scam propose chaque semaine un questionnaire sur le livre belge à des auteurs et autrices de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Aliénor Debrocq et Jérôme Colin, Aïko Solovkine et Kenan Görgün, Maud Joiret et Timoteo Sergoï se sont déjà prêté.es au jeu en évoquant leur rapport à la littérature belge, leurs personnages et maisons d’édition favorites, leurs œuvres et leurs envies de collaboration. 

Bela, qui a lancé son nouveau site le 20 novembre, propose chaque semaine dans son Belazine un article en lien avec la campagne. A l’image de sa plateforme qui se veut un espace de rencontre entre artistes d’horizons et de secteurs divers (écrit, son, audiovisuel, spectacle vivant et multimédia), Bela s’associe à la journaliste et romancière Cécile Berthaud et part “sur les traces du livre, là où on ne l’attend pas”. Cette approche décloisonnée et multidisciplinaire des lettres belges débute avec la rencontre entre littérature et théâtre autour du roman d’Isabelle Wéry, Poney flottant, et du 140, espace de création dirigé par Astrid Van Impe. Elle se poursuit avec un festival de musique et de théâtre mis en place par l'association Voix de Femmes qui propose par ailleurs divers soutiens aux artistes, notamment une Curieuse Résidence qui accueille cette année la bédéiste Rebecca Rosen.  

De son côté, Lettres Numériques publie des articles hebdomadaires en lien avec la campagne, comme "Comment lire le belge sans sortir de chez vous ?" ou "Les chiffres de l’édition belge francophone en 2019 dévoilés par l’ADEB". 

Sur Facebook et Instagram, la Foire du livre anime magistralement le hashtag en interrogeant chaque lundi le public sur son rapport au livre belge, en menant des quizz littéraires et en présentant des portraits de libraires indépendant·es. 

Enfin, de nombreuses sélections d’ouvrages sont à découvrir sur les sites et réseaux des partenaires. Parmi celles-ci, deux sélections qui suivent le premier fil rouge de cette campagne, la thématique MULTI, sont proposées sur la plateforme de prêt numérique Lirtuel ainsi que sur le site du PILEn. Les AML (Archives et Musée de la Littérature), de leur côté, mettent l’accent sur une sélection de leurs archives que l’on peut découvrir sur leur page facebook. Karoo fait de même et continue de proposer de nouveaux articles sur la littérature belge compilés dans un dossier consacré à la campagne
 

Et encore…

Les professionnels du livre ainsi que les bookstagrammeur.ses s’emparent de la question, et relayent le hashtag en proposant des guides Instagram, des sélections belges, des notes de lecture... Un investissement que nous apprécions à sa juste valeur et tenons à souligner. Un grand merci donc à la bibliothèque du Mont-de-l’Enclus, @biblio_rix, @bibliorichesclaires, @biblioans, @biblio_ludo_labruyère, @laurasreadings, @palir_au_soleil et beaucoup d’autres.