Échos de la campagne #LisezVousLeBelge

Semaines 4, 5 & 6

La campagne “Lisez-vous le belge ?”, soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles et Wallonie-Bruxelles International, touche à sa fin. Les publications originales sur la toile et les réseaux, les relais nombreux par les partenaires et les médias ainsi que les diverses sélections d’ouvrages ont créé une vraie choralité autour de la campagne. Celle-ci s’achève dans l’esprit des fêtes sur la thématique ENSEMBLE. Voici ce qu’on peut retenir des trois dernières semaines de #LisezVousLeBelge.  

 

Voix et visages de la campagne

Illustrations et poèmes ont apporté quotidiennement mots et couleurs à la campagne. Les appels aux artistes, en partenariat avec l’ABDIL et les Midis de la Poésie, et avec le soutien de la Scam, ont donné lieu à de magnifiques propositions, chacun et chacune exprimant ce que “lire le belge” signifie pour lui ou pour elle. Les dernières commandes sont à découvrir en ligne : Zaïneb Hamdi, Milady Renoir, Catherine Barsics, Aurélien Dony, Anna Ayanoglou et Dominique Maes pour leurs textes, et Benjamin Monti, Annick Masson, Morgane Somville, Monsieur Iou, Victor Pellet, Xan Harotin, Geneviève Casterman et Geoffrey Delinte pour leurs illustrations. 

Textes et dessins entrent en résonance dans une vidéo qui reprend l’ensemble des commandes diffusées dans le cadre de la campagne. Découvrez-là !

 

“Lisez-vous le belge ?” dans les médias

Notre campagne de promotion du livre belge francophone a encore été relayée ici et là dans les médias au cours des dernières semaines. 

Côté radio, Morgane Batoz-Herges, coordinatrice du PILEn, était l’invitée de Philippe Deraymaeker pour DH Radio pour parler de la campagne. L’interview est disponible ici.  

Le Soir a mis en avant plusieurs partenaires de l’opération. Jean-Claude Vantroyen a consacré un article à Objectif Plumes, le portail des littératures belges, ainsi qu’à Wallonie-Bruxelles Éditions, la toute nouvelle plateforme de l’édition francophone en Belgique, lancée par l’ADEB et les Éditeurs singuliers le 03 décembre 2020. L’audace de la littérature belge, sur laquelle insiste la campagne, a également été soulignée dans un article de Catherine Makereel sur le très beau livre jeunesse Princesse Pimprenelle se marie, publié chez CotCotCot Éditions. 

La campagne a fait par ailleurs l’objet d’articles sur VivreIci, dans La Nouvelle Gazette et Antenne-centre TV. La DH remarque l’initiative de la bibliothèque de Dour qui met en avant les auteurs et autrices belges, une action menée par de nombreuses autres bibliothèques tout au long de la campagne. 

L’approche des fêtes de Noël et des cadeaux à mettre sous le sapin est bien sûr au cœur de l’actualité. Et pourquoi ne pas offrir un livre belge, comme le suggèrent Le Soir et Le Ligueur

 

Du côté des partenaires…

Outre MULTI, deux autres thématiques ont jalonné les dernières semaines de la campagne : SUR/RÉALISME, qui invite les lecteurs et lectrices à explorer les paradoxes et les ambivalences de la littérature belge, par-delà les apparences, et ENSEMBLE, thème mettant en lumière les liens qui tissent la toile du livre belge francophone, qu’ils soient familiaux, affectifs ou professionnels. Deux sélections d’ouvrages proposées par Anne-Lise Remacle sont ainsi à découvrir sur le site du PILEn : Sur/réalisme & Ensemble.

Les trois fils rouges de la campagne ont également donné lieu à plusieurs sélections sur le portail Prix du Livre, en collaboration avec Le Carnet et les Instants. Les sélections Multi, Sur/réalisme et Ensemble sont à présent en ligne. De plus, LIBREL, portail de commandes en ligne de livres numériques et papiers auprès des librairies indépendantes, a lui aussi dévoilé sa sélection de livres belges. Sans oublier Lirtuel, la plateforme de prêt de livres numériques des Bibliothèques Publiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont la toute dernière sélection est disponible ici

L’ADEB et les Éditeurs singuliers proposent désormais des portraits d'éditeurs et d'éditrices sous forme de capsules vidéo en ligne sur la chaîne Youtube du portail Wallonie-Bruxelles Éditions et sur la page Facebook des Éditeurs singuliers.   

D’autre part, le Centre belge de la bande-dessinée (CBBD) a lancé l’exposition United comics of Belgium qui se veut un miroir de la création belge en 2020. Sur le site web de l’exposition, le texte de présentation souligne l’adéquation entre cette expérience et la campagne “Lisez-vous le belge ?”, désireuses toutes deux de favoriser les échanges entre les créateurs et créatrices et leurs œuvres et d’éveiller la curiosité du public. 

Bien d’autres contenus originaux ont vu le jour au cours de la campagne, tels les questionnaires de la Scam auxquels se sont prêtés différent.es auteur.ices. Ceux de Françoise Rogier & Émile Jadoul, Vinciane Despret & Tanguy Habrand et Émilie Plateau & David Vandermeulen complètent la série. De son côté, Bela s’est associé à Cécile Berthaud pour partir sur les traces du livre où l’on ne l’attend pas. On le retrouve par exemple dans la plaine de jeux et, lieu plus classique, sur les bancs de l’école mais de façon transversale, en s’intéressant aux processus de création et d’élaboration. 

À ces contenus vient s'ajouter une autre facette du livre : la traduction. Passa Porta, maison internationale des littératures de Bruxelles, s'empare du sujet et pose la question : "traduisez-vous le belge ?". Ce vaste dossier qui se penche sur l'objet de la traduction et l'export de la littérature belge francophone hors de nos frontières s'ouvre cette semaine avec la poésie. Anne-Lise Remacle, en collaboration avec Passa Porta, a interrogé plusieurs traducteurs et traductrices sur leur lien au livre belge. Retrouvez leurs réponses dans cet article

Toujours du côté de l’école, l’Association belge des professeurs de français de la Fédération Wallonie-Bruxelles (ABPF) a pris le slogan de l’opération comme point de départ d’une réflexion sur la place du livre belge en classe. Le lit-on ? Qui, quoi, comment ? Autant d’interrogations qui feront l’objet de discussions prochaines. À suivre...

 

… et par-delà

“Lisez-vous le belge ?” s’est infiltré en librairie, en bibliothèque et chez les lecteurs et lectrices. Campagne en noir et blanc et slogans s’affichent en effet sur des posters, étiquettes “coup de cœur”, marque-pages et carnets. 

Côté réseaux sociaux, Instagram est, entre autres, un espace de relais de la campagne. Un nouveau filtre “découverte” permet aux lecteurs et lectrices de partager de récents coups de cœur belges. Bookstagrammeurs et bookstagrammeuses ajoutent, eux aussi, leur touche personnelle à “Lisez-vous le belge”. Le compte LVLB a notamment invité @the.eden.of.books, @le_coin_lecture_de_nath, et @mllechoullyne dans sa story. Par ailleurs, la viralité de la campagne s’affiche aussi sur Instagram où son compte et le hashtag #LisezVousLeBelge frôlent maintenant respectivement le millier d’abonné.es et de publications. 

 

Votre avis est précieux !

En conclusion de cette belle campagne, le PILEn tient à remercier chaleureusement l’ensemble des partenaires, des professionnel.les du secteur et amoureux.ses du livre belge qui ont contribué à “Lisez-vous le belge ?”.

Comme toujours au PILEn, nous souhaitons recueillir votre avis et vos suggestions : un formulaire d’évaluation de la campagne est d’ores et déjà en ligne. Quel qu’ait pu être votre rôle, nous vous invitons à y répondre, cela ne vous prendra que quelques minutes. Cette évaluation “à chaud” sera complétée en janvier par des entretiens avec les différents partenaires de la campagne, ainsi que par une analyse plus fine des retombées économiques et de l’impact sur les prêts en bibliothèque. 

Le formulaire est disponible ici